Art Martial.net

Forum d'Arts Martiaux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Cerveau(x) et asymétriques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eva

avatar

Féminin Nombre de messages : 403
Age : 24
Localisation : Paris
Pratiques actuelles : Arts Chinois Internes
Pratiques passées : Karate, Taichi, Pakua
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Cerveau(x) et asymétriques   Dim 23 Mar - 18:10

Copie d'un vieux texte de cheeta il me semble

Citation :

Les deux cerveaux
Nous savons tous que notre cerveau est divisé en deux hémisphères mais que savons nous exactement sur le comportement et les fonctions de ces hémisphères ?
Une histoire de sagesse classique (souvent répétée comme « soufie ») parle de cette maison où habitent deux seigneurs qui se font une guerre perpetuelle. On ne sait jamais lequel arrivera le premier à la porte pour l?ouvrir.
Il semblerait que ce soit effectivement le cas puisque les spécialistes du cerveau parlent d?hémisphère « dominant » et « dominé ». Il apparait aussi que la présence des deux hémisphères ne soit pas requise pour vivre et même mener une vie normale car on parle de cas cliniques où le sujet « jouissait de toutes ses facultés intellectuelles alors qu?un des deux hémisphères avait simplement disparu ».

Pour dire les choses rapidement, la partie gauche, qui contrôle notamment la main droite chez les droitiers, est la partie dominante. Elle assure les fonctions logiques de la communication digitale (par l?intermédiaire de signifiant / signifié), de l?écriture, de la lecture, du calcul et de bien d?autres choses telles que l?analyse raisonnée des événements. On appelle cette partie le cerveau « verbal » car il communique vers l?extérieur avec les mots, en fait il ne s?arrête jamais de lui-même et c?est lui qui entretient notre dialogue intérieur incessant sans « entraînement spécial ». On cite le cas d?un patient à qui on avait ôté cet hémisphère et qui pouvait chanter les paroles d?une chanson mais était incapable d?utiliser les mots séparéments.

La partie droite est qualifié de « silencieuse » mais cela ne veut pas dire qu?elle ne communique pas ou est inutile, loin de là.
Sa principale fonction est la reconnaissance holistique, c?est à dire la capacité d?associer une partie infime de quelque chose avec l?objet global. Cela peut être reconnaitre quelqu?un dans la rue, de dos pour faire plus compliqué ; un morceau de musique, avec le titre, les paroles et l?interprête, à partir de quelques notes.

Il sert aussi à l?élaboration et l?appréciation des concepts abstraits...tels que la musique ou l?art en général. On lui attribue les « traits de genie » du genre : « je connais la solution, il ne reste plus qu?à trouver comment j?en suis arrivé là ».

C?est aussi probablement ce qui nous permet de « sentir » la communication non-verbale d?autrui et génère notre propre communication non-verbale. Pour les artistes martiaux que nous sommes ou voulons être, cette partie serait liée à l?intuition / l?instinct, le sens du danger, la vigilance, etc. Il est fort possible que ce cerveau silencieux joue le rôle « d?observateur » et garde un sens aigüe de la vérité.
Il s?exprime généralement par images et au niveau insconscient (rêves) ou semi insconscient (Etat de Conscience Modifié).

Pour revenir à notre histoire des deux seigneurs en guerre, on peut réellement parler « d?oppresseur » pour le cerveau gauche. La preuve en est ... notre propre language, outil du cerveau gauche je le rappelle. Paul Watzlawick dans son livre « Le langage du changement » parle d?un test où on avait soumis les concepts « droit » et « gauche » à près d?une centaine de personnes, le résultat fut le suivant : droit => bon, clair, sacré, mâle, propre, hétérosexuel, jour, est, rectiligne, redressé, fort, blanc, courant, beau, correct, haut et vie. Gauche => mauvais, sombre, profane, femelle, sale, homosexuel, nuit, ouest, courbe, mou, faible, noir, incorrect, bas et mort.

Pour ceux férus de pensée asiatiques, on ne manquera pas de rajouter Yang pour la partie gauche et Yin pour la partie droite.

Cette expérience est d?autant plus édifiante si on remarque que l?on utilise à peu près les mêmes mots associés à « gauche » pour insulter, dans toutes les langues. Donc notre cerveau gauche (qui contrôle le côté droit du corps et se voit, par effet de miroir à droite) en balance pas mal sur son colocataire. Si on pouvait analyser aussi simplement le langage du cerveau silencieux, il serait intéressant de voir si c?est réciproque. Certaines pathologies psychologiques laissent supposer que oui.

La vigilance
La capacité de vigilance est pour nous un aspect précieux du Silencieux.
La vigilance est différente de l?attention, qui se définie comme la conscience focalisée sur un ou plusieurs points. Bon soyons honnête, rarement plus d?un point. Par exemple, je tape ces mots en écoutant de la musique mais mon attention est sur le texte, la musique peut changer ou même s?arreter, si je suis suffisamment concentré, il est possible que je ne le remarque pas. Dans cet exemple l?attention a supplanté la vigilance habituelle, qui est la perception consciente et semi inconsciente du monde qui nous entoure.

Autre exemple, avant de dormir je me laisse souvent mon attention dériver, à ce moment je suis clairement conscient de tous les bruits de la maison et environant, mais si je porte mon attention sur un bruit particulier, les autres « disparaissent ».

C?est le Verbal qui est plus en charge de l?attention et le Silencieux plus en charge de la vigilance. Depuis le temps qu?on nous dit de faire le « vide » mental pour être plus à même de survivre martialement ...
Il faut toutefois être conscient des limites de la vigilance « exacerbée » et des dangers psychologiques tels que la paranoïa.

Le cerveau, une entité pragmatique.
En dépit des conflits qui s?agitent dans le bocal, le cerveau fonctionne comme une entité pragmatique utilisant les fonctions de chaque hémisphère de la manière la plus approprié pour parvenir à un resultat probant. Selon les fonctions plus ou moins avancées de chacun, le cerveau utilisera un chemin ou un autre pour un même résultat.
Pour le démontrer voici une petite expérience amusante qui m?a été envoyée par Christophe Frugier et dont l'image a été fournie par Judge.




Si vous êtes comme moi, il y a un moment plus ou moins long où ça coince, on lit les couleurs et non plus les mots. Au regard de ce qui a été dit auparavant, notre Verbal (lecture des mots) entre en conflit avec notre Silencieux (reconnaissance de la couleur) car le présupposé de l?exercice est de « faire le plus vite possible », hors le plus rapide est toujours le Silencieux, peut-être parce qu?il ne perd pas de temps en bavardage. Mais là où cet exercice fout la m...ouise, c?est que le plus rapide n?est pas correct, on ne demande pas de dire de quelle couleur est le mot mais de lire la série de signe que le compose et d?en tirer un sens, fonction du cerveau gauche.

Donc notre « lièvre » doit attendre la tortue et ça le fruste tout comme la tortue est agacée que le lièvre soit plus rapide mais dans l?erreur, ce con.

Bien sur cet exercice se veut paradoxal, dans la plupart des cas les conflits ne sont pas aussi apparents et on passe à autre chose sans même y penser. Et puis cette expérience favorise la partie gauche, qui domine habituellement, donc elle n?apporte rien de nouveau. Par contre des exercices qui favorisent la partie droite, voila qui serait intéressant... et bien oui, finalement on y arrive : les exercices asymétriques !
Ces exercices qui font travailler des parties du corps et / ou de la tête en même temps seraient ils le sésame de l'équilibre cérébral ? Nous verrons cela, mais comme pour toutes bonnes choses il vous faudra être patient et attendre le prochain texte


Donner le contrôle du corps au Silencieux
Si vous avez essayé n?importe quel exercice asymétrique corporel, car ils y en existent aussi des mentaux comme les Koan zen, et que vous êtes normal, vous avez surement été très frustrés. Cette fois la frustration vient que notre partie gauche, qui veut faire l?exercice correctement, n?est pas aussi compétente que notre partie droite qui est capable de traiter les données et la coordination du corps globalement. Une fois consciente de son incapacité, la partie gauche va en fait freiner l?exécution et faire son possible pour garder son contrôle dans la maison. Si on arrive à dépasser les « bonnes excuses » et persévérer, notre cerveau-entité va laisser le Silencieux « conduire » pour un moment et ainsi ouvrir notre conscience aux qualités de l?hémisphère droit.

Et plus on créé ces « plages de conduite », plus notre cerveau-entité fait confiance rapidement au Silencieux. On assiste alors à un rééquilibrage des pouvoirs et bien sur on tire bénéfices de cette nouvelle situation : plus d?intuition, plus rapide, plus sensible, on « voit » mieux les opportunités et on « écoute » plus notre petite voix intérieure pleine de bon sens et de bon conseils.
Mais hélas ce n?est pas aussi facile que çà en a l?air et il y au moins deux pièges qui nous guettent impatiemment embusqués dans un recoin sombre de notre tête.

Avec le succès commence l?échec.
Ca y est ! Enfin ! on a réussi à faire comme il faut ce satané exercice, on se sent plus confiant d?avoir surmonté cet obstacle colossal ... On le refait alors de plus en plus facilement... et on tombe dans le piège de l?automatisme.

Un automatisme survient lorsqu?à force de répétitions, on établi un chemin nerveux pré-défini entre le cerveau et les muscles concernés. C?est différent du reflexe pur qui lui est déjà programmé à la naissance.
Les automatismes s?étendent sur plusieures zones : mémoire spatiale, où et comment faire le geste ; mémoire temporelle, quand faire le geste. Ainsi, dans l?apprentissage des MG par exemple, une fois une séquence automatisée il va falloir passer ce double barrage pour effectuer une séquence légèrement différente.

Quelques automatismes simples pour un « artiste martial » : fermer le poing pour frapper en toutes situations, tirer au même endroit la main opposée à celle qui fait l?action, expirer en frappant, combinaison simple d?attaques, etc.

Loin de moi l?idée de porter un jugement de valeur sur un automatisme, la seule chose qui concerne notre propos c?est que pour le coup le cerveau-entité passe en « pilote automatique » plutôt de que passer le manche à la partie droite. Et dans ces cas-là c?est le Bavard qui en profite souvent.

Donc plus un exercice devient automatique, moins il a d?effets bénéfiques. C?est le dramatique « qui gagne perd » qui oblige à la bataille constante. Pour éviter cette fin programmée, ceux qui enseignent des exercices asymétriques rajoutent des couches de difficultés qui font progresser de façon exponentielle la profondeur ... et le temps d?apprentissage. Et pendant qu?on fait ce qu?on peut avec ce qu?on a, le Silencieux en profite pour faire son bout de chemin.

Y a t?il vraiment un pilote dans l?avion
J?avais commencé par parler des bienfaits apportés par le côté droit car nous sommes le plus souvent sous la domination du côté obscur de la Force ...Heu, je veux dire du Bavard, mais si le Silencieux prends trop d?importance les risques de crash augmentent car il ne sait pas attérir, l?idiot !

Le problème avec le côté droit est qu?il n?est pas vraiment adapté pour vivre dans un monde de Bavards, ainsi un Silencieux trop « fort » aura du mal à s?exprimer en public, sera hypersensible et prompt à développer des pathologies psychotiques car il ne sera pas capable d?analyser et de rationaliser les événements.

Watzlawick explique que notre image du monde, ce que des Traditions nomment notre monde intérieur, est principalement formé par la partie droite du cerveau et donc tout changement de cette image à des répercutions dans notre vie quotidienne.

Plus la « présence » du Silencieux est forte plus les risques d?altérations sont graves, ça va du doux dingue au schizophrène paranoïaque aigu qui voit des milliers de démons à porte.

De l?autre côté de la balance, une surprésence du Verbal conduit à des comportements maniaques, mono-maniaques, un enterrement des émotions les plus simples et une hyper-rationalisation du monde, guère plus plaisant.

La solution idéale : la balance dynamique
Il semble donc qu?il ne soit pas trop bon de trop raboter le museau d?un côté ou de l?autre, le Verbal par exemple n?a pas que des mauvais côtés après tout puisqu?il me permet d?écrire ce texte et vous permet de le lire ET de le comprendre, alors que vous pouvez lire une langue étrangère sans la comprendre.

Le Silencieux vous permet d?apprécier et d?intégrer les concepts énoncés ici pour vous faire votre propre idée.

Ce dont la plupart d?entre nous a besoin c?est de créer des conditions optimales pour que nos deux hémisphères accomplissent leurs tâches en harmonie et que le bon seigneur ouvre la bonne porte au bon moment, et si possible avec le soutien actif de l?autre. Grâce à la pratique plus qu?à la réussite d?exercices asymétriques tels que ceux qui ont été présentés sur le site ou tout simplement par l?exécution de gestes quotidiens avec la main « inhabituelle » ou de « kata » dans la direction opposée, on favorise l?émergence d?un équilibre entre les deux hémisphères.

Le Tao et autres Traditions
Si vous avez suivi mon discours jusque là et pris la peine d?y réfléchir, et si vous êtes dans la mouvance des arts martiaux asiatiques, vous avez peut-être été frappé par la ressemblance des idées présentées ici avec le Taoisme (daojia) avec ses concepts de Yin et de Yang, de nécessité d?un équilibre dynamique et d?une méta-entité, le Tao, qui est plus que la somme de ses composants.

Le silence mental prôné par la grande majorité des disciplines spirituelles trouve ici un éclairage significatif. Je vois aussi un lien direct avec les techniques « spirituelles » visant à piéger et court-circuiter le Bavard : Koan, plaisanteries, paraboles, mantra, chants religieux, mandala etc.
Sans parler d?accès à un plan supérieur, ces exercices sont pour moi des moyens pratiques et efficaces de ré-équilibrer notre être et nous permettent d?aller plus en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.artmartial.easydiscussion.net
Gauthier

avatar

Masculin Nombre de messages : 870
Age : 31
Localisation : Paris
Pratiques actuelles : Arts internes chinois
Pratiques passées : Touche à tout bon à rien
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Cerveau(x) et asymétriques   Dim 23 Mar - 20:09

Très bel article...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pionas

avatar

Nombre de messages : 209
Pratiques actuelles : I.D.S.
Pratiques passées : toutes un peu, un peu de toutes
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Cerveau(x) et asymétriques   Lun 14 Avr - 20:40

article interessant - en complement certains spécialistes s'accordent sur 5 cerveaux : cortical droit, cortical gauche, limbique droit, limbique gauche, reptilien Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Necca

avatar

Nombre de messages : 52
Localisation : Paris.
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Cerveau(x) et asymétriques   Lun 14 Avr - 22:46

Très intéressant.

Cela me fait penser d'ailleurs, qu'en grec, il existe une expression intéressante, littéralement "le maître intérieur", qui désigne (dans les textes de Marc-Aurèle, par exemple) "le dirigeant", "la chose qui dirige, à l'intérieur" de soi, également appelé le "daïmôn", ou encore "le dieu intérieur", "le génie", "le guide"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qiao Dan

avatar

Masculin Nombre de messages : 120
Age : 25
Localisation : Cote d'Azur
Pratiques actuelles : Wushu divers, Shinto Muso ryu Jodo
Pratiques passées : Karate Shotokan
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Cerveau(x) et asymétriques   Dim 17 Aoû - 1:16

J'avais lu un truc pareil dans le bouquin de Plee sur les points vitaux.


Quelqu'un peut il proposer des exercices pour le Silencieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cerveau(x) et asymétriques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cerveau(x) et asymétriques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Technique] Mes tés asymétriques
» Jantes Elarneb 17" asymétriques
» Maniques pour barres assymétriques
» agres
» Magnum13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Art Martial.net :: Le pratiquant :: La tête et le coeur-
Sauter vers: