Art Martial.net

Forum d'Arts Martiaux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quel titre donner à ça ... ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Gauthier

avatar

Masculin Nombre de messages : 870
Age : 31
Localisation : Paris
Pratiques actuelles : Arts internes chinois
Pratiques passées : Touche à tout bon à rien
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Jeu 7 Aoû - 16:44

bah... le souci est que ce gars là dit "les droits positifs du nouvel ordre mondial sont liberticides ! alors on va les remplacer par d'autres droits liberticides que je ressens pas comme tels"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrealphus



Nombre de messages : 268
Pratiques actuelles : Baguazhang bajiquan, xin(g)yiquan
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Jeu 7 Aoû - 19:11

Qiao dan et Kal ont dit l'essentiel sur les biocarburants.

Non svp pas le DN j'en ai mal à la tête d'avance Laughing , puis comme vous le savez j'ai raison et puis vous avez tort et puis je suis tolérant hein, vous avez tout à fait le droit d'avoir tort Laughing
ok je sors... Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qiao Dan

avatar

Masculin Nombre de messages : 120
Age : 25
Localisation : Cote d'Azur
Pratiques actuelles : Wushu divers, Shinto Muso ryu Jodo
Pratiques passées : Karate Shotokan
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Jeu 7 Aoû - 19:53

What is DN Question

C'est sur que ceux qui veulent combattre le NWO en imposant une autre forme de carcan, ben c'est comme virer du Coca pour du Pepsi... On boira toujours du soda !

Mais même si comme le dit Gauthier il faut laisser aller le monde naturellement (serais tu taoïste ? Wink ), les pourris d'en haut vont bouleverser la donne en tuant toute forme de liberté pour des générations et des générations.... Si ce n'est pas pour toujours.

Alors ne pas imposer notre loi d'accord, mais combattre la leur est vital.

EDIT : http://www.syti.net/TripleGreve.html

Qu'est ce que vous pensez de ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaljerhom



Nombre de messages : 364
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Jeu 7 Aoû - 20:53

Gauthier a écrit:
quel est ce présupposé ?


mon associé en vendait beaucoup à un moment...

mais il y a encore une histoire de taxe : devient autarcique avec l'eau de pluie et le solaire tu seras encore, et encore plus, taxé pour ton écologisme, d'une part, et pour ta non-participation au renflouage du trou de la sécu...

bref en tout cas continue ça m'intéresse



bref je viens de me retaper ce site sur le NWO... et en fait, la plupart du temps, il est juste peu au courant de certains concepts politiques, et manque parfois de vision globale (bref en gros Qiao Dan comme tu disais il est pas extrémiste mais a la même démarche que le système qu'il veut tuer, parfois : genre il veut combattre les méfaits des états par un état... on se demande où il va)

n'empêche, il est assez rigoureux pour citer ses sources, et souvent respecte que c'est à chacun de se faire sa propre opinion. Bref c'est pas mal du tout
Le présuposé est que nos responsables politiques et nos élites ont pour ambition de rendre notre pays agréable à vivre, avancé du point de vue technologique, seul façon de garder notre niveau de vie dans la guerre économique mondiale qui oppose les nations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gauthier

avatar

Masculin Nombre de messages : 870
Age : 31
Localisation : Paris
Pratiques actuelles : Arts internes chinois
Pratiques passées : Touche à tout bon à rien
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 2:51

haha j'aime bien ton postulat Kal' Very Happy



oui c'est comme le fait que l'Etat n'est là que pour notre bien, ce qui est du même niveau que "les mafieux nous protègent" sur le plan objectif... après c'est sur y'a des mafias plus douces que d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrealphus



Nombre de messages : 268
Pratiques actuelles : Baguazhang bajiquan, xin(g)yiquan
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 10:44

Hey hey attention ou la prophétie simiesque va se réaliser sous peu... Laughing . L'état est un moyen pas une cause Wink
[Mode paternaliste on] Vous qui êtes si attachés au fait qu'il est ridicule d'interdire les couteaux de cuisine sous prétexte que quelqu'un s'en est servi pour tuer méditez cela les enfants.
[Mode paternaliste off]

Vous voyez avec vos conneries moi je me sens obligé de répondre Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaljerhom



Nombre de messages : 364
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 11:10

Gauthier a écrit:
haha j'aime bien ton postulat Kal' Very Happy



oui c'est comme le fait que l'Etat n'est là que pour notre bien, ce qui est du même niveau que "les mafieux nous protègent" sur le plan objectif... après c'est sur y'a des mafias plus douces que d'autres...
Attention je n'ai pas parlé de l'état hein?
Je parle des dirigeants politique, financiers et industriels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gauthier

avatar

Masculin Nombre de messages : 870
Age : 31
Localisation : Paris
Pratiques actuelles : Arts internes chinois
Pratiques passées : Touche à tout bon à rien
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 12:26

veuillez m'excuser, Andrealphus et Kal', c'est un amalgame grossier que j'ai fait qui est :

"Etat" = "entité constituée par la somme des dirigeants politiques"...


mais c'est vrai que l'état n'est que l'instrument des dirigeants politiques, et comme je disais j'ai rien contre cet outil qu'est l'état si son usage n'est pas rendu obligatoire par les dirigeants.




c'est con je faisais l'amalgame alors qu'il n'y a pas lieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaljerhom



Nombre de messages : 364
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 14:20

Gauthier a écrit:
veuillez m'excuser, Andrealphus et Kal', c'est un amalgame grossier que j'ai fait qui est :

"Etat" = "entité constituée par la somme des dirigeants politiques"...


mais c'est vrai que l'état n'est que l'instrument des dirigeants politiques, et comme je disais j'ai rien contre cet outil qu'est l'état si son usage n'est pas rendu obligatoire par les dirigeants.




c'est con je faisais l'amalgame alors qu'il n'y a pas lieu
En fait l'état n' est pas la meme chose suivant qui le constitue, d'ou il émane et par qui il est controlé.
Ainsi il serait possible d'avoir un état liberal Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gauthier

avatar

Masculin Nombre de messages : 870
Age : 31
Localisation : Paris
Pratiques actuelles : Arts internes chinois
Pratiques passées : Touche à tout bon à rien
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 14:23

oui sauf qu'un état libéral amènerait des sous-états
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaljerhom



Nombre de messages : 364
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 15:10

Gauthier a écrit:
oui sauf qu'un état libéral amènerait des sous-états
oui comme le fait l'état démocratique Wink
Mais différemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gauthier

avatar

Masculin Nombre de messages : 870
Age : 31
Localisation : Paris
Pratiques actuelles : Arts internes chinois
Pratiques passées : Touche à tout bon à rien
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 15:43

en quoi la démocratie amène des sous-états ? ils sont pourtant dépendants d'un seul gouvernement et lui doivent une taxe... bien sûr qu'il y a des villes indépendantes, aux ordres d'un département, aux ordres d'une région, aux ordres d'un état, aux ordres d'un grand état continental, etc...

je parle de sous-états indépendants les uns des autres... pas à la solde d'un gouvernement principal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cheeta

avatar

Nombre de messages : 802
Age : 37
Localisation : paris
Pratiques actuelles : ninjutsu,systema,grappling
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 15:50

et a pesent que mes pouvoirs divnatoires sont chaud je vais predire heu...
allez,la mort de mme de fontenay Laughing

un etat libéral n'implique pas forcement de sous états...si 100% desgens sont d'accord pour que l'etat existe.
bon,c'est purement theorique hein..clairement. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gauthier

avatar

Masculin Nombre de messages : 870
Age : 31
Localisation : Paris
Pratiques actuelles : Arts internes chinois
Pratiques passées : Touche à tout bon à rien
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 16:30

oui... comme la démocratie...

mais c'est juste un peu moins purement théorique (genre si y'a déjà moins de disfonctionnalités c'est quand même on bon point), et surtout un peu pas du tout basé sur une agression
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tintin



Nombre de messages : 392
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 16:58

Gauthier a écrit:
oui sauf qu'un état libéral amènerait des sous-états
Pourrais-tu expliquer ceci, s'il-te-plaît?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrealphus



Nombre de messages : 268
Pratiques actuelles : Baguazhang bajiquan, xin(g)yiquan
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 17:39

Citation :
Pourrais-tu expliquer ceci, s'il-te-plaît?
Bah je pense qu'il vaut dire que par définition un état libéral n'empêcherait pas la formation de sous états puisqu'il est libéral donc qu'il n'empêche rien. (en gros)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gauthier

avatar

Masculin Nombre de messages : 870
Age : 31
Localisation : Paris
Pratiques actuelles : Arts internes chinois
Pratiques passées : Touche à tout bon à rien
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: l   Ven 8 Aoû - 17:43

attention, le libéralisme n'est pas dans le courant des doctrines politiques comme le socialisme, le communisme, le capitalisme, et autres...

le libéralisme n'est pas une doctrine, puisqu'une doctrine implique une vérité...

or pour le libéralisme, il n'y a pas de vérité, les humains sont libres (d'où le nom) de choisir la leur, sous réserve qu'ils n'agressent personne en voulant l'imposer à autrui...
concrètement, ça se traduit dans la vie par le fait que plusieurs modes d'organisation de la civilisation peuvent cohabiter...

Le libéralisme voit les doctrines comme divers systèmes de même valeur coexistant... Donc pour le libéralisme, pas de vérité, donc pas de courant politique...



donc pour un système libéral, démocratie, dictature, socialisme, communisme, capitalisme, mode de vie des mormons, mode de vie des moines catholiques, peuvent coexister librement côte à côte...



voilà pourquoi je dis que ça ferait des sous-états : si le gouvernement était libéral, il laisserait en gros les gens choisir absolument tout, mais du coup il serait minimalement puissant, comme on commence à voir ça dans des pays où commence à émerger ce genre de raisonnement (car finalement c'est plus un raisonnement logique qu'une idéologie, le libéralisme). Exemples qui émergent, sans être libéraux, mais en devenir prévisible : la suisse, la norvège, la Suède, la Finlande, et quelques autres...


bref... donc... un exemple, la sécurité sociale chère aux français : un gouvernement libéral dit : "nous proposons des solutions pour vous permettre de vous protéger en cas d'imprévus... ce n'est pas obligatoire, mais si vous la souscrivez, vous payez une somme d'argent et en échange on prend tous vos soins médicaux..."


du coup, en étant en concurrence avec des entreprises privées, ce gouvernement qui est finalement aussi une entreprise, doit gérer la concurrence : si jamais il n'est pas à la hauteur, les gens cessent d'adhérer, ce qui revient à dire qu'il y a un souci permanent de qualité, ce qui n'est pas le cas avec les gouvernements actuels.



notions à avoir et à avoir BIEN CLAIRES :
- le libéralisme n'est pas ce qu'on appelle en France "ultra-libéral", c'est juste que les gens ne savent pas de quoi ils parlent, c'est pour cela qu'on parle souvent de philosophie "libertarienne" histoire de trancher nettement avec le libéralisme, même si à la base c'est la même chose mais que certains l'amalgament avec du capitalisme (notamment le livre "le livre noir du liberalisme" qui est surtout le livre noir du capitalisme...)
ses idées ont été explicitées par Popper, Hayek, Frédéric Bastiat, Ayn Rand, et quelques autres Smile

- quand je parle de sociétés privées par opposition au contrôle systématique d'un état, je parle bien sûr de sociétés qui n'ont pas d'intérêt liés à ceux des états : quand en France, la société EDF devient privatisée, et n'est plus sous le contrôle de l'état, c'est une vaste fumisterie qui consiste à mettre la société qui gère l'électricité sous contrôle d'une multinationale unie aux états... Cette manipulation a deux buts : faire croire aux gens qu'ils ne sont pas tant que ça sous contrôle de l'état tout en les contrôlant, d'une part ; et leur faire penser que finalement, les services privés sont mauvais car des emplois se perdent et que du coup, rien ne vaut une bonne entreprise contrôlée par l'Etat...

bref, attention à ce qui est réellement indépendant et privé, et ce qui est privé tout en étant contrôlé par l'état, ce qui n'a rien à voir et n'a pas sa place dans un système libéral...




enfin note que si le gouvernement est libéral, c'est que quelque part une majorité de libéraux existe et qu'ils sont plus puissants que la minorité d'idéologistes qui pourront exercer tout de même leur mode de vie, mais leur infériorité numérique permettrait qu'ils ne puissent pas forcer les autres à leur cause...


Cela dit... c'est comme tous les systèmes, que ce soit la démocratie, la dictature, la religion, ou des trucs bien aux dessus mémétiquement du libéralisme, il est clair que ça ne peut tenir que si tu es à même de défendre ton système, qu'il soit légitime ou non...

Bref, si un jour le monde devient libéral, ça changera en ce sens que la légitimité sera au rendez-vous, mais ce ne pourra-t-être installé que si la force pour le défendre est là... quoi qu'il arrive, même si on ne contraint personne, on ne peut vivre que si l'on est fort... (bon si on est fort et libéral, on ne tue plus les autres donc ils peuvent être faibles mais on a besoin quand même d'être fort pour empêcher les autres forts pas libéraux de dominer)


bref le libéralisme se bat pour la non-domination d'un groupe sur un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrealphus



Nombre de messages : 268
Pratiques actuelles : Baguazhang bajiquan, xin(g)yiquan
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 17:49

ah la la... Gauthier t'as pas pu t'en empêcher Laughing Si je te remercie de cette définition relativement concise de la chose on sent bien un parti pris dans ton discours Razz mais bon c'est pas comme si j'étais pas au courant Laughing (d'humeur taquine en ce moment)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrealphus



Nombre de messages : 268
Pratiques actuelles : Baguazhang bajiquan, xin(g)yiquan
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 18:27

Citation :
Le libéralisme voit les doctrines comme divers systèmes de même valeur coexistant... Donc pour le libéralisme, pas de vérité, donc pas de courant politique...



donc pour un système libéral, démocratie, dictature, socialisme, communisme, capitalisme, mode de vie des mormons, mode de vie des moines catholiques, peuvent coexister librement côte à côte...
Le libéralisme serait donc relativiste? Laughing


Citation :
Exemples qui émergent, sans être libéraux, mais en devenir prévisible : la suisse, la norvège, la Suède, la Finlande, et quelques autres...
Qui sont tous des cas particuliers soit dit en passant. (très riche ou densité de population faible par exemple)


Citation :
bref... donc... un exemple, la sécurité sociale chère aux français : un gouvernement libéral dit : "nous proposons des solutions pour vous permettre de vous protéger en cas d'imprévus... ce n'est pas obligatoire, mais si vous la souscrivez, vous payez une somme d'argent et en échange on prend tous vos soins médicaux..."


du coup, en étant en concurrence avec des entreprises privées, ce gouvernement qui est finalement aussi une entreprise, doit gérer la concurrence : si jamais il n'est pas à la hauteur, les gens cessent d'adhérer, ce qui revient à dire qu'il y a un souci permanent de qualité, ce qui n'est pas le cas avec les gouvernements actuels.

Une parfaite illustration de ces "bienfaits" Laughing aux USA par exemple...


Citation :
- quand je parle de sociétés privées par opposition au contrôle systématique d'un état, je parle bien sûr de sociétés qui n'ont pas d'intérêt liés à ceux des états : quand en France, la société EDF devient privatisée, et n'est plus sous le contrôle de l'état, c'est une vaste fumisterie qui consiste à mettre la société qui gère l'électricité sous contrôle d'une multinationale unie aux états... Cette manipulation a deux buts : faire croire aux gens qu'ils ne sont pas tant que ça sous contrôle de l'état tout en les contrôlant, d'une part ; et leur faire penser que finalement, les services privés sont mauvais car des emplois se perdent et que du coup, rien ne vaut une bonne entreprise contrôlée par l'Etat...

bref, attention à ce qui est réellement indépendant et privé, et ce qui est privé tout en étant contrôlé par l'état, ce qui n'a rien à voir et n'a pas sa place dans un système libéral...
Oui et non, le problème vient plus de la convergence des intérêts des dirigeants (et pas de l'état) et des multinationales parce qu'ils en sont actionnaires par exemple ou que c'est elles qui financent leurs campagnes. De plus il y a un problème de raisonnement dans ce que tu dis car on note bien que tout est fait pour décrédibiliser le service public justement... Leurs intérêts personnels (aux dirigeants) étant donné qu'ils sont en majorité actionnaires ou liés financièrement aux multinationales est de tout privatiser pour récupérer des pépettes qu'ils ne récupèrent pas ou plus difficilement par le biais du public. De plus les pepettes de l'actionnariat sont légales alors que le détournement de fond public pas vraiment...

Citation :
Bref, si un jour le monde devient libéral, ça changera en ce sens que la légitimité sera au rendez-vous, mais ce ne pourra-t-être installé que si la force pour le défendre est là... quoi qu'il arrive, même si on ne contraint personne, on ne peut vivre que si l'on est fort... (bon si on est fort et libéral, on ne tue plus les autres donc ils peuvent être faibles mais on a besoin quand même d'être fort pour empêcher les autres forts pas libéraux de dominer)


bref le libéralisme se bat pour la non-domination d'un groupe sur un autre.

On va pas refaire le débat sur le pouvoir de l'argent... Laughing


Citation :
attention, le libéralisme n'est pas dans le courant des doctrines politiques comme le socialisme, le communisme, le capitalisme, et autres...

le libéralisme n'est pas une doctrine, puisqu'une doctrine implique une vérité...

or pour le libéralisme, il n'y a pas de vérité, les humains sont libres (d'où le nom) de choisir la leur, sous réserve qu'ils n'agressent personne en voulant l'imposer à autrui...
concrètement, ça se traduit dans la vie par le fait que plusieurs modes d'organisation de la civilisation peuvent cohabiter...
Petit parallèle:
"Monsieur c'est quoi la stratégie qu'on va employer pour cette bataille?"
"Facile, la stratégie c'est qu'il n'y a pas de stratégie, vous combattez un peu comme vous voulez, dans l'ordre que vous voulez"
Ceci reste néanmoins une stratégie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cheeta

avatar

Nombre de messages : 802
Age : 37
Localisation : paris
Pratiques actuelles : ninjutsu,systema,grappling
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 22:06

j'ai vu de la lumiere... Razz

Citation :
Citation:
Le libéralisme voit les doctrines comme divers systèmes de même valeur coexistant... Donc pour le libéralisme, pas de vérité, donc pas de courant politique...



donc pour un système libéral, démocratie, dictature, socialisme, communisme, capitalisme, mode de vie des mormons, mode de vie des moines catholiques, peuvent coexister librement côte à côte...

Le libéralisme serait donc relativiste?
oui dans la sphere subjective,non dans la sphere objective.
et d'ailleurs tant mieux vu qe,dans la sphere objective "relativisme" es bien le nom d'un sophisme...

Citation :
Citation:
Exemples qui émergent, sans être libéraux, mais en devenir prévisible : la suisse, la norvège, la Suède, la Finlande, et quelques autres...

Qui sont tous des cas particuliers soit dit en passant. (très riche ou densité de population faible par exemple)
tout exemple est,par defnition,un cas particlier.

Citation :
Citation:
Bref, si un jour le monde devient libéral, ça changera en ce sens que la légitimité sera au rendez-vous, mais ce ne pourra-t-être installé que si la force pour le défendre est là... quoi qu'il arrive, même si on ne contraint personne, on ne peut vivre que si l'on est fort... (bon si on est fort et libéral, on ne tue plus les autres donc ils peuvent être faibles mais on a besoin quand même d'être fort pour empêcher les autres forts pas libéraux de dominer)


bref le libéralisme se bat pour la non-domination d'un groupe sur un autre.


On va pas refaire le débat sur le pouvoir de l'argent...
on avait pas finit je crois
Laughing
(ceci dit ca sera,peut etre mieux en live...ou pas)


Citation :
Citation:
attention, le libéralisme n'est pas dans le courant des doctrines politiques comme le socialisme, le communisme, le capitalisme, et autres...

le libéralisme n'est pas une doctrine, puisqu'une doctrine implique une vérité...

or pour le libéralisme, il n'y a pas de vérité, les humains sont libres (d'où le nom) de choisir la leur, sous réserve qu'ils n'agressent personne en voulant l'imposer à autrui...
concrètement, ça se traduit dans la vie par le fait que plusieurs modes d'organisation de la civilisation peuvent cohabiter...

Petit parallèle:
"Monsieur c'est quoi la stratégie qu'on va employer pour cette bataille?"
"Facile, la stratégie c'est qu'il n'y a pas de stratégie, vous combattez un peu comme vous voulez, dans l'ordre que vous voulez"
Ceci reste néanmoins une stratégie.
tout a fait.d'ailleurs,pour ce que j'en connait actuellement des recherches sur tout ce qui est dileme des prisonniers(qui modelise bien l'affrontement de plusieurs strategies entres elles)c'est cette strategie qui est ,et de loin,la meilleure...parce qu'inanticipable,justement donc incontrable.

c'est justement ca qui est flippant c'est que,haut plus haut niveau la raison devent cahos pur... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaljerhom



Nombre de messages : 364
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 22:48

Gauthier a écrit:
attention, le libéralisme n'est pas dans le courant des doctrines politiques comme le socialisme, le communisme, le capitalisme, et autres...

le libéralisme n'est pas une doctrine, puisqu'une doctrine implique une vérité...

or pour le libéralisme, il n'y a pas de vérité, les humains sont libres (d'où le nom) de choisir la leur, sous réserve qu'ils n'agressent personne en voulant l'imposer à autrui...
concrètement, ça se traduit dans la vie par le fait que plusieurs modes d'organisation de la civilisation peuvent cohabiter...

Le libéralisme voit les doctrines comme divers systèmes de même valeur coexistant... Donc pour le libéralisme, pas de vérité, donc pas de courant politique...



donc pour un système libéral, démocratie, dictature, socialisme, communisme, capitalisme, mode de vie des mormons, mode de vie des moines catholiques, peuvent coexister librement côte à côte...



voilà pourquoi je dis que ça ferait des sous-états : si le gouvernement était libéral, il laisserait en gros les gens choisir absolument tout, mais du coup il serait minimalement puissant, comme on commence à voir ça dans des pays où commence à émerger ce genre de raisonnement (car finalement c'est plus un raisonnement logique qu'une idéologie, le libéralisme). Exemples qui émergent, sans être libéraux, mais en devenir prévisible : la suisse, la norvège, la Suède, la Finlande, et quelques autres...


bref... donc... un exemple, la sécurité sociale chère aux français : un gouvernement libéral dit : "nous proposons des solutions pour vous permettre de vous protéger en cas d'imprévus... ce n'est pas obligatoire, mais si vous la souscrivez, vous payez une somme d'argent et en échange on prend tous vos soins médicaux..."


du coup, en étant en concurrence avec des entreprises privées, ce gouvernement qui est finalement aussi une entreprise, doit gérer la concurrence : si jamais il n'est pas à la hauteur, les gens cessent d'adhérer, ce qui revient à dire qu'il y a un souci permanent de qualité, ce qui n'est pas le cas avec les gouvernements actuels.



notions à avoir et à avoir BIEN CLAIRES :
- le libéralisme n'est pas ce qu'on appelle en France "ultra-libéral", c'est juste que les gens ne savent pas de quoi ils parlent, c'est pour cela qu'on parle souvent de philosophie "libertarienne" histoire de trancher nettement avec le libéralisme, même si à la base c'est la même chose mais que certains l'amalgament avec du capitalisme (notamment le livre "le livre noir du liberalisme" qui est surtout le livre noir du capitalisme...)
ses idées ont été explicitées par Popper, Hayek, Frédéric Bastiat, Ayn Rand, et quelques autres Smile

- quand je parle de sociétés privées par opposition au contrôle systématique d'un état, je parle bien sûr de sociétés qui n'ont pas d'intérêt liés à ceux des états : quand en France, la société EDF devient privatisée, et n'est plus sous le contrôle de l'état, c'est une vaste fumisterie qui consiste à mettre la société qui gère l'électricité sous contrôle d'une multinationale unie aux états... Cette manipulation a deux buts : faire croire aux gens qu'ils ne sont pas tant que ça sous contrôle de l'état tout en les contrôlant, d'une part ; et leur faire penser que finalement, les services privés sont mauvais car des emplois se perdent et que du coup, rien ne vaut une bonne entreprise contrôlée par l'Etat...

bref, attention à ce qui est réellement indépendant et privé, et ce qui est privé tout en étant contrôlé par l'état, ce qui n'a rien à voir et n'a pas sa place dans un système libéral...




enfin note que si le gouvernement est libéral, c'est que quelque part une majorité de libéraux existe et qu'ils sont plus puissants que la minorité d'idéologistes qui pourront exercer tout de même leur mode de vie, mais leur infériorité numérique permettrait qu'ils ne puissent pas forcer les autres à leur cause...


Cela dit... c'est comme tous les systèmes, que ce soit la démocratie, la dictature, la religion, ou des trucs bien aux dessus mémétiquement du libéralisme, il est clair que ça ne peut tenir que si tu es à même de défendre ton système, qu'il soit légitime ou non...

Bref, si un jour le monde devient libéral, ça changera en ce sens que la légitimité sera au rendez-vous, mais ce ne pourra-t-être installé que si la force pour le défendre est là... quoi qu'il arrive, même si on ne contraint personne, on ne peut vivre que si l'on est fort... (bon si on est fort et libéral, on ne tue plus les autres donc ils peuvent être faibles mais on a besoin quand même d'être fort pour empêcher les autres forts pas libéraux de dominer)


bref le libéralisme se bat pour la non-domination d'un groupe sur un autre.
Donc un état libéral serait un état qui se contenterait de faire respecter le droit naturel, donc il serait aussi central.
Comme l'état démocratique, sauf que lui impose du droit positif.
Les sous états sont par exmeple les régions, les départements, les villes...
Je n'ai pas dit que c'était pareil hein (démocratie - liberalisme).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrealphus



Nombre de messages : 268
Pratiques actuelles : Baguazhang bajiquan, xin(g)yiquan
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Ven 8 Aoû - 23:42

Citation :
tout exemple est,par defnition,un cas particlier.
C'est juste, je me suis mal exprimé, ce que je veux dire c'est que ces pays sont d'un type particulier(sauf la suisse qui n'est pas dans le même cas) à savoir une densité faible de population qui facilite le processus d'évitement et l'accès à la propriété terrienne.


Citation :
on avait pas finit je crois

(ceci dit ca sera,peut etre mieux en live...ou pas)
Mais si voyons tu avais dit que j'avais raison souviens toi... Laughing Razz




Citation :
tout a fait.d'ailleurs,pour ce que j'en connait actuellement des recherches sur tout ce qui est dileme des prisonniers(qui modelise bien l'affrontement de plusieurs strategies entres elles)c'est cette strategie qui est ,et de loin,la meilleure...parce qu'inanticipable,justement donc incontrable.

Ca je demande à voir tiens parce qu'intuitivement ben je serais plutôt pas d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tintin



Nombre de messages : 392
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Sam 9 Aoû - 0:25

1. Ptain, vous avez étudié / lu quoi pour pondre autant de trucs si difficiles à lire et comprendre.
2. La Suisse, libérale, je sais pas. Faut pas oublier qu'on fonctionne pas comme vous, que tout notre système est lent et archi lent et prend systématiquement en compte l'opinion de la gauche, de la droite, du centre et des autres non cités.
3. Certes une entreprise privatisée qui demeure à 95% aux mains de l'Etat c'est du foutage de gueule mais c'est un premier pas et Dieu sait qu'en matière de privatisation, il est de bon ton d'y aller pas par pas.
4. Désolé si je suis hors sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cam

avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Sam 9 Aoû - 0:37

Oui et parler de pays "neutres" .... la Belgique si j'ai bien retenu, c'est l'Empire Britannique qui s'est demerdé pour neutraliser la Belgique pour creer facon "11/09" une entrée en guerre par violation du territoire ... j'en sais moins encore sur la Suisse ... mais connaissant un petit peu les autres ... je suis plus totalement naïf non plus, et je vois pas comment un état centralisant autant de richesse, permettant de blanchir autant d'argent pourrait rester neutre parmis tous les autres voraces sans que ceux ci n'en tire profit voire avantage certain ... bref ... vu que j'en sais rien, mais que j'y crois pas ...perso je pense qu'il vaudrait mieux eviter de parler de ces cas là comme exemple ... qui ne sont a mon humble avis que de la poudre aux yeux ... (genre de poudre mise en evidence a la fin du film "Lord of War" lors de l'interrogatoire final de Cage)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tintin



Nombre de messages : 392
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   Sam 9 Aoû - 1:19

Cam a écrit:
Oui et parler de pays "neutres" .... la Belgique si j'ai bien retenu, c'est l'Empire Britannique qui s'est demerdé pour neutraliser la Belgique pour creer facon "11/09" une entrée en guerre par violation du territoire ... j'en sais moins encore sur la Suisse ... mais connaissant un petit peu les autres ... je suis plus totalement naïf non plus, et je vois pas comment un état centralisant autant de richesse, permettant de blanchir autant d'argent pourrait rester neutre parmis tous les autres voraces sans que ceux ci n'en tire profit voire avantage certain ... bref ... vu que j'en sais rien, mais que j'y crois pas ...perso je pense qu'il vaudrait mieux eviter de parler de ces cas là comme exemple ... qui ne sont a mon humble avis que de la poudre aux yeux ... (genre de poudre mise en evidence a la fin du film "Lord of War" lors de l'interrogatoire final de Cage)
1. La neutralité de la Suisse remonte au Congrès de Vienne de 1815. La neutralité a été en quelque sorte "imposée" à la Suisse. L'idée était de garder ce territoire stratégiquement idéalement situé au coeur de l'Europe (entendre par là au milieu des autres puissances) à l'écart de toute autre aliance. Ca a plutôt bien marché.

2. Le fait que cet Etat centralise énormément de richesse, oui. En revanche, la tirade sur le blanchiment d'argent relève vraiment du préjugé. La Suisse a une législation extrêmement dure dans ce domaine et elle, contrairement à certains autres pays à grande bouche (je ne pense pour une fois pas à la France), collabore internationalement pour lutter contre le blanchiment d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quel titre donner à ça ... ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quel titre donner à ça ... ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel nom donner à mon entreprise pour la location de poney?
» Quel vermifuge au printemps?
» nourrir son poulain?
» BESOIN URGENT DE VOTRE AIDE !!!
» levure de bierre pour crinière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Art Martial.net :: Les arts :: Stratégies militaires :: Géopolitique-
Sauter vers: